Les Symphonistes d’Octodure

Sous la dénomination Les Symphonistes d’Octodure, un nouvel orchestre professionnel a vu le jour à Martigny. Cet ensemble instrumental de dix-sept musiciens forme ce qu’on peut appeler un «orchestre microsymphonique» ou, si l’on préfère, un «orchestre symphonique de poche». Placés sous la direction de Damien Luy, les Symphonistes d’Octodure ont pour projet d’interpréter de grandes œuvres symphoniques en s’appuyant sur les spécificités d’un petit groupe de solistes, avec l’avantage de pouvoir jouer dans des lieux de toutes dimensions et d’y interpréter notamment des œuvres parfois peu jouées en Valais. Réduire ainsi un grand orchestre symphonique nécessite une transcription spécifique de la partition – réalisée par le Directeur artistique, Joachim Forlani – et un jeu quasi solistique de chacun des 17 instrumentistes. Les Symphonistes d’Octodure ont reçu le soutien enthousiaste du pianiste de renommée internationale et originaire de Martigny, Olivier Cavé, qui a accepté d’en être le parrain.

Pour son concert inaugural à la salle Les Alambics de Martigny, le 18 octobre 2019, l’orchestre avait choisi deux tubes du répertoire : la Nuit sur le Mont Chauve de Modeste Moussorgski – folle évocation du sabbat des sorcières – ainsi que l’illustre Symphonie du Nouveau Monde d’Antonín Dvořák.

Cette même Symphonie du Nouveau Monde a fait l’objet d’une présentation didactique aux classes de 7H et 8H de Martigny, en novembre 2019. En effet, l’orchestre a notamment pour vocation de promouvoir le répertoire symphonique auprès des jeunes de la région. Une collaboration avec le festival pour enfants Hérisson sous gazon est également prévue pour août 2020.

 

Le nouvel ensemble présente aussi l’avantage d’être particulièrement intéressant pour les chœurs à la recherche d’effectifs instrumentaux plus légers qu’un orchestre symphonique standard pour les accompagner. Les Symphonistes désirent tisser des liens privilégiés avec l’Ensemble Vocal de Martigny EVM et l’ont accompagné déjà pour le Messie de Händel en mai 2019 et deux œuvres chorales de Dan Forrest, le Te Deum et le Requiem for the living, en février 2020.

Plusieurs autres collaborations avec des associations valaisannes ou romandes sont prévues. Parmi elles, l’association morgienne Harmonia Helvetica pour une série de concerts à l’automne 2020, ou le Club Soroptimist International de Martigny pour un concert exceptionnel en faveur de Terre des Hommes, prévu le 23 avril 2020, à la Fondation Pierre Gianadda. Lors de cet événement, le pianiste Olivier Cavé, parrain artistique de l’orchestre, jouera en soliste de même que d’autres musiciens valaisans.

Des perspectives aussi nombreuses que variées s’ouvrent donc pour ce jeune ensemble, lui augurant un avenir des plus prometteurs.